SENIORS : L’ADIEU AU STADE

  • 20/03/2017

C’est une drôle de semaine que nous venons de vivre !

Une bonne et une mauvaise nouvelle, tour à tour confirmées, avant la réception de Ris Orangis 2éme de la poule:

En effet, on nous a malheureusement confirmé que suite aux travaux prévus sur la piste d’athlétisme et ses abords, le Rugby, n’a plus sa place au stade Helitas ! 90 ans de présence balayés … matchs internationaux, rencontres du Top 8 et Elite Féminine, phases finales, matchs de Fédérale 2 et 3 ne sauront plus que des souvenirs dès la fin de cette saison. Le Rugby Caennais perd son stade historique.

La bonne nouvelle : la validation par le comité directeur de la FFR de la réforme des championnats Fédéraux. Il n’y aura aucune descente à la fin de cette saison en Fédérale !
Enfin la chance nous sourit, après une saison si difficile parsemée de déboires !

 

C’est donc, l’esprit libre mais aussi triste, que les Seniors du Stade Caennais recevaient l’US Ris Orangis, grosse écurie du championnat, bâtie pour l’étage supérieur.
L’objectif était de montrer que le Rugby Caennais avait sa place en Fédérale 3 et ne quitterait pas ce stade sans un dernier combat.

Notre Réserve, en lever de rideau, subissant d’entrée la puissance et la vitesse des franciliens pliait rapidement dès la 1 ère période.
Courageux malgré tout, les Caennais relevaient la tête en seconde période, faisant jeu égal avec leurs adversaires et mirent un point d’honneur à inscrire un essai en toute fin de partie.

L’équipe 1ére, enfin quasiment au complet, chose rare cette saison, attaquait sans complexe la partie. Elle mettait la main sur le ballon et rendant coups pour coups, se permettait le luxe de prendre les devants par un magnifique ballon porté qui finissait dans l’embut Rissois ! Elle fit douter toute la partie cette grosse cylindrée venue à Caen prendre les 5 points du bonus, mais la puissance et le banc des Franciliens fit la différence. Score final 23 à 31
Au final, c’était bien les Normands qui sortaient la tête haute du terrain non sans avoir chanter une dernière fois sur cette pelouse.

Non le rugby Caennais n’est pas mort, il a prouvé qu’il est encore là et qu’il mérite le respect !

Dernier baroud d’honneur à Viry-Châtillon le 8 avril pour clore cette saison délicate et finir sur du positif.