U18: BERURIERS NOIRS

Match important pour les juniors du SCRC qui attendaient sur leur terre de la Grâce de Dieu, une équipe de Bourges qui venait chercher leur première victoire de la saison face à un concurrent direct… Mais les Caennais s’imposèrent 17 à 0…

C’était, ce samedi, le jour des premières pour les U18 du club, dans l’ordre :

Première victoire à domicile

Premier match remporté avec le bonus offensif

Premier essai marqué par un trois quart de la saison… vous imaginez que l’on vient de loin……

Premier match de la saison sans encaisser un point… là aussi, les choses ont ; semble t’il, un peu changées…

Mais on va pas s’emballer, tout ne fut pas parfait, mais ne faisons pas les rabat-joie et goûtons ce succès mérité.

Apprécions : L’engagement proposé et ce, dès le début du match, où depuis le début de la saison c’était le moment opportun de l’adversaire de marquer dans les premières secondes.  La défense, bien plus hermétique, malgré quand même de légères fuites sans conséquence, mais surtout plus agressives occasionnant des récupérations de ballons précieux.  Hier tout le monde s’y est filé ; comme on dit et c’était bien appréciable de voir des joueurs montés fin, stopper la course de Béruriers qui devaient paraître gigantesques… mais jamais la défense craqua, et c’est un bon point.  Les gros progrès de la charnière et des centres, dans l’engagement, la conquête en touche et en mêlée de plus en plus correcte, en un mot, ceux qui n’avaient pas vu les joueurs depuis leur dernière défaite ont dû noter leur progression…

Mais, il y a tant de choses à rectifier, comme la lucidité qui nous laisse rater des 6 contre deux, des 4 contre un, simplement parce que l’on reste obnubilé par le ballon, que l’on tente égoïstement de marquer tout seul au risque de ne rien marquer du tout et de se mettre à la faute… Ce sera les prochains objectifs de progression et cela sans perdre le fil du chemin parcouru.

En attendant le match retour qui nous promet des Béruriers revanchard, les deux derniers matchs de la phase aller s’annoncent prometteurs, nous verrons si nous pouvons valider nos progrès.

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7897

U10 : Tournoi de Flamanville

Ce samedi, nos U10 se déplaçaient à Flamanville, pour affronter les équipes de St Lo, de Valognes et de Flamanville donc.

15 Joueurs ont ainsi bravé des conditions climatiques de saison, ou tout simplement de la Manche c’est selon, et fait montre d’un certain courage pour ne baisser ni les bras, ni le pavillon :

Edouard, Elliot, Lylian, Pierre-Gabriel, Pierre, Ronan, Laurette, Mathilde, Théo, Léon, Loïc, Joseph, Nicolas, Ethan et Manoa.

3 Matchs, 3 Victoires.

Les vacances scolaires étant passées par là, c’est petit à petit que les automatismes sont revenus au cour du premier match : se baisser pour plaquer, s’organiser quand on attaque, quand on défend… il ne fallut néanmoins pas attendre trop longtemps avant que chacun et chacune puisse retrouver sa place. Comme bien souvent, le salut vint en assurant une bonne défense afin de récupérer des ballons d’attaque, Ethan et Ronan se seront à ce titre particulièrement illustrés sur ce premier acte.

Une certaine confiance en poche, nos jeunes pousses sauront ensuite marquer les esprits en exprimant d’autres qualités : des qualités de vitesse pour remonter les ballons et parfois aplatir le ballon derrière la ligne (Pierre-Gabriel, Pierre, Manoa notamment), mais aussi des qualités de pénétration pour affoler les défenses (Elliot, Lylian,…) et pour faire avancer l’équipe lors de regroupements (Edouard, Nicolas…)

Le dernier acte fut l’occasion pour TOUS de briller par leur solidarité et leur capacité à ne rien lâcher, nos U10 affrontant alors l’équipe de Flamanville sur ses terres. Par 5 fois, l’équipe sut passer la ligne sans encaisser le moindre essai, et elle ne permit jamais aux adversaires de croire en leur chance sous des conditions devenues alors dantesques (des trombes d’eau et un vent à décorner les bœufs ou faire tomber la casquette de Georges !).

Bravo à TOUS et à TOUTES pour ce résultat !

 Le Staff U10

IMG_1227IMG_1225IMG_1223

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7892

U18: LA BRETAGNE CA VOUS GAGNE…

Les juniors du Stade Caennais se déplaçaient à Vannes ce week-end, ils partaient n’espérant rien d’autre que d’accomplir une belle prestation et sortir la tête haute d’une joute contre un des cadors de la poule…. Ils firent mieux que cela puisqu’ils ramenèrent la première victoire de la saison….et une belle: 5 à 13 !

Il faut bien se l’avouer, nous ne sommes pas du genre défaitiste au Stade Caennais, mais les dernières prestations face à l’équipe de Vannes ne laissaient pas présager un samedi de fêtes. Cela promettait plutôt une humiliante journée à laquelle nous nous étions malheureusement habitués ces dernières semaines.

Les gars, néanmoins, voulaient préparer le match important contre Bourges la semaine suivante, en donnant le meilleur d’eux-mêmes, sous un ciel breton tourmenté où Eole était de sortie avec ses paquets de pluies.

Le début du match ne pouvait pas mieux commencer pour les morbihanais, qui dès le coup d’envoi, plantaient un essai assasin dans les premières secondes, reproduisant , à l’identique le cauchemar Orléanais des semaines précédentes.  On peut se l’avouer que sur le bord de touche les coachs commençaient à chercher le tube de LEXOMIL.

Mais que nenni, les gars repartirent au combat pas plus bouleversé que cela, gagnant leurs touches ; assurant leur ballon en mêlée, pressant défensivement, trouvant des coups de pieds judicieux entre deux bourrasques.

Jouant selon les consignes (pour une fois) insistèrent sur le jeu au près, appliquèrent des groupés pénétrant au bon moment, inscrivant contre le vent infernal un essai plein d’espoir.

Les équipes se rendirent coup pour coup, les intempéries, aidant , c’est Vannes qui se mit à la faute et donna l’opportunité aux visiteurs de passer devant au score pour la première fois de la saison, par une pénalité au moment où le vent  était parti ailleurs… Il en fut ainsi tout le long de la partie les bretons firent une fin de match stressante, dites à l’Irlandaise, en pressant par des pick and go aux abords  de la ligne d’essai, les Caennais ne voulant pas s’écrouler si près de leurs première victoires défendirent becs et ongles le peu de terrain entre le ballon et la ligne d’en but…. Réussirent à récupérer  le ballon afin de rejouer dans les 22 mètres adverses où il marquèrent l’essai libérateur.

Comme quoi, le travail paie.  Bien sûr, il faut savourer cette victoire mais il faut raison garder et dès a présent se concentrer sur le match de la semaine prochaine face à Bourges, l’équipe la plus proche au classement.

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7889

Samedi 8 novembre – Tournoi EDR à Flamanville.

Ciel pas radieux sur le nord cotentin, pour accueillir ce tournoi au Château de Flamanville avec les équipes du ROC Flamanville, de Valognes et Saint Lo.

14 partants pour ce tournoi, Tom G., Maxence, Gabriel, Eden, Côme, Nino, Matis, Oscar, Mathieu, Sacha, Tom B., Antoine, Etienne et Toan. nous composons deux équipe au fur et à mesure des matchs.

Résultats mitigés si les bleu ciel s’imposent sur l’ensemble de leur rencontre pour les bleu marine ce fut plus difficile.

Cet après midi, les consignes étaient simple, ne pas être hors jeu, par rapport au ballon ou à l’adversaire, la règle n’est pas acquise pour tous… il reste un peu de travail. Quelques autres exercices seront retravailler pour le positionnement d’attaque notamment.

Par contre très peu de placage voir aucun au dessus de la taille, la règle est acquise.

Bravo a tous, car malgré les averses vous avez réalisé une belle prestation…

Mention spécial à Nino sérieux et très investit dans son équipe aussi bien au placage que dans le jeu ainsi qu’a Eden a qui il ne manque plus que de l’assurance et aux marqueurs d’essais Sacha, Mathieu, Tom, Antoine, Matis….

Donc à samedi 15, pour l’entrainement avec séance de photos d’équipe pour le calendrier !

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7886

Le Pôle Jeune et les CESARS: Promotion DJEBALLI

Le Stade Caennais Rugby Club transforme l’essai de la formation et du haut niveau.

Depuis cette rentrée scolaire le SCRC, fait partie des clubs caennais admis au CESARS (Comité pour l’Encadrement Scolaire et à l’Accompagnement à la Réussite Sportive). Ce dispositif qui regroupe plusieurs clubs (Stade Malherbe, Stade nautique, Caen HB, Cac…..), permet aux lycéens d’avoir un temps scolaire aménagé pour favoriser leurs présences aux entraînements. Le CESARS organise un suivi et du soutien scolaire pour que ces jeunes sportifs réussissent au mieux leurs études. Les résultats au bac 2014 prouvent l’efficacité du dispositif puisque 100 % des candidats ont été reçus.

C’est ainsi que les onze rugbymen du SCRC sélectionnés (Entre 15 et 18 ans), ont commencé leur année scolaire. Ils bénéficient de 4 entraînements assurés par leur staff technique et l’employé sportif du club.

CESARS GDD

Cette première promotion du CESARS Stade Caennais est parrainée par le joueur professionnel Nicolas Djeballi.  «Djeb», le surnom que lui connaissent la ProD2 et le Top 14 depuis plus de douze ans à La Rochelle, a d’abord fait ses armes à Caen. Il a eu la chance et l’envie de rentrer au centre de formation du Stade Rochelais, avant de connaître le milieu professionnel. Il n’hésitera pas à faire profiter de son expérience les jeunes du club, dès que son calendrier le lui permettra.

NICOLAS DJEBAILI

Ce pari de la formation doit dans un premier temps permettre aux cadets et aux juniors du club de bien figurer dans leurs championnats nationaux (Teulière et Balandrade), deuxième niveau français. Ils auront en effet fort à faire dans leur poule de brassage avec des équipes telles que Saint-Nazaire, Vannes, Orléans ou encore Rouen et Rennes, toutes pensionnaires de Fédérale 1 ou 2.

Dans un second temps cet investissement devrait aider le club à remonter et rester durablement au niveau national.

Les sélections pour la promotion 2015/2016 auront lieu en mars 2015. 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7881

Les « Old Ages » en Ecosse…

VOYAGE EN ECOSSE DE MARS 2014

 NRV se propose toujours d’allier la passion du rugby et celle des voyages.

En 2013, l’idée de partir soutenir l’équipe de France de rugby à Édinbourg a surgi avec celle de découvrir les Highlands, enfin d’aller à la rencontre d’un peuple qui dit que nous avons un « ennemi commun » : les Anglais (en rugby évidemment !).

La préparation qui s’est déroulée pendant l’année 2013 a nécessité plusieurs réunions avec les postulants au séjour fixé du 6 au 16 mars 2014.

Enfin, le 6 mars au soir, les équipages : Mesnil et Fortier (4), Cardenas et Piolot 85 ans (3), Brood et Goudergues (4), Morit, Gambini, Schubnel, Laignel (4) ont embarqué sur le « Normandy ». Départ 23 h. Nuit en cabines. Petit déjeuner à bord avant d’arriver.

SNC11378

7 et 8 mars 2014 : Voyage sans histoire jusqu’à Édinbourg.

Arrivée et logement à l’auberge de jeunesse « SMARTCITY » ; située en plein centre de cette ville ancienne et moderne à la fois. Le restaurant du sous-sol nous permet un « breakfast » à tomber… !

Ambiance jeune, sportive, et chaleureuse. Beaucoup de Français (Trop ?), beaucoup de couleurs bleu, Blanc, Rouge et Bleu marine et blanc celles de nos « adversaires » : les Écossais. Des joueurs de cornemuse à chaque coin de rue.

Le match : arrivée à Murrayfield avec des hommes en kilt partout. Les « Old Âges » de NRV-SCRC aussi, ce qui fait plaisir aux Écossais. (Félicitations pour la qualité du tissage ! Évidemment « weaver » à Locharron !).

Soldats, coups de canon, air de cornemuse du haut du toit du stade et enfin…. l’hymne « Flowers of Scotland » chanté a capella par tout le stade. Cela donne des frissons….. !

Victoire du XV de France, mais avec un goût amer : l’équipe  a joué à « l’anglaise » ! Chanceux, opportunistes… l’important c’est de gagner.

9 mars 2014 : Départ pour les Highlands.

Une longue route attend les conducteurs jusqu’à la première halte : Dingwall. Il faut faire les provisions : alimentation et carburant avant d’aller vers les lochs et la route du col qui permet d’arriver à Applecross. Il fait beau temps mais nous ne savons pas si nous pourrons passer par le col.(Rappel de la règle du « Passing place » qui consiste à se garer dans un espace prévu pour laisser passer le véhicule qui nous croise : signe de la main). Ne pas oublier de se garer à gauche !

Avant la tombée de la nuit nous arrivons en haut du col et nous découvrons Applecross, les montagnes, la mer, le loch, les petites maisons blanches serrées les unes contre les autres, les cerfs, les moutons en liberté, les bœufs à longs poils, les oies bernaches, les sommets encore enneigés. (On passe de 16 à 3°!). Le coucher de soleil ! ! ! Les petits nouveaux et même les anciens de NRV ont le souffle coupé par tant de beauté !

Du 9 au 15 mars : Répartition et prise des quartiers dans de charmants petits cottages, et pour certains dans le gîte des Joly’s et l’on a l’impression d’être coupés du monde avec le soleil au rendez-vous.

Quelques points forts :

-       Deux marches dans la lande et au bord de la mer. Lochs et Brochs (Habitat des Pictes).

-       Découverte avec une journée de route (Ferry) de la région de Spean Bridge-Achnacarry. Ancien site d’entraînement des commandos britanniques de la seconde guerre mondiale et des 177 français (Bérets verts) ayant débarqué le 6 juin 1944 à Colleville sur Orne à l’époque. (Voir plus avant).

-       Traversée en ferry d’Armadale à Mallaig en longeant les belles plages de Morar, Arisaig, Lochailort. Passage à Glenfinnan, haut lieu du soulèvement jacobite de 1745, passage par l’île de Skye.

-       Petit détour par la gare et aperçu du viaduc du Poudlar express d’Harry Potter.

-       Visite  du Neptune’s Staircase (Échelle de huit écluses) à l’entrée du canal calédonien que l’on suivra par une « single track road » visualisant bien le fonctionnement du canal avant d’arriver au but de l’expédition : Le Museum Achnacarry : (Demande spéciale au conservateur car le musée est fermé en cette saison), Ce musée consacre une salle spéciale aux commandos (reliques et historique très intéressants du célèbre clan Cameron). Passage devant l’entrée du château d’Achnacarry (Non ouvert au public), visite en auto du « dark mile », la route la plus verte du R. U. en direction de Clunes. Cette route est celle qu’autrefois, les commandos, notamment ceux du commando Kieffer, empruntaient lors de leurs entraînements.

-       Départ vers Spean Bridge avec arrêt au monument mémorial des commandos.

-       Retour vers Applecross en passant vers Invergarry, Glen Shiel, Loch Duich, Locharron.

Samedi 15 mars 2014 : Début du retour !

Départ à regret d’Applecross pour le sud. Nuit au Days Inn à l’aire de service de Norton Canes (Cannrock) du M6 toll avant le péage. Retour à la réalité sur ces bords d’autoroutes, bon hôtel mais restaurant sandwiches de pauvre qualité ! Départ pour Portsmouth avec un détour pour Stonehenge. Embarquement sur le « Normandy » à 14 h 45. Arrivée à Ouistreham : 21h 30.

Conclusion :

Ce voyage grâce au groupe NRV et aux « Old Âges », anciens du Caen Rugby Club (CRC), a permis à tous de rencontrer un peuple accueillant et chaleureux, une culture différente, une nature sauvage et encore préservée.

Il a aussi permis de découvrir une nourriture d’une étonnante diversité, avec nombre de produits locaux en alternance au pub d’Applecross et aux deux autres restaurants. Les repas étant pris dans la « salle de la communauté » : poissons frais, langoustines « Énormes », viande Angus si persillée et si tendre… desserts sublimes : tous ces plats n’ont rien à envier à notre gastronomie !

P1060088(1)

Carmen

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7877

U14 : Avoir de la caisse !!

Samedi 18 octobre nous étions chez nous, par ce beau samedi ensoleillé. Les équipes présentent étaient Saint Lô, Bayeux, Hérouville et Caen.

Le plateau était relevé, avec des groupes d’avant et de trois-quarts volontaires de part et d’autre.

Nos trois quarts n’ont appliqués qu’une partie des consignes d’avant match. Présence dans les rucks, passe assurée, jeu collectif. Mais absence de plaquages offensifs, et sanctionner sur de mauvais placement en mêlée.

Les résultats:

Caen/Bayeux 6 à 0 : facilement gagné par manque d’opposition. Le jeu proposé par nos caennais fut simple, construit.

Caen/Saint Lô 2 à 1 :l’équipe adverse nous a mis en difficulté dès l’entame de match, présents sur chaque regroupement,efficace dans les plaquages. Une mi-temps pour, pour voir enfin des choses construites. Mais un manque de cohésion et de Caisse apparaissent.

Caen/Hérouville 2 à 3 : que c’est facile quand on mène 2 à 0, on joue à la baballe, on s’éssouffle pour rien, et puis voilà, des changements de joueurs arrivent, et comme répéter à l’entrainement, jouer avec un pote à ses côtés, çà fonctionne, mais quand c’est un nouveau, avec qui on n’a pas envie de jouer, le résultat tombe, deux contres bête, et nous voilà à égalité, et est ce le découragement ou le manque de souffle( c’est plus çà), nous nous inclinons. Le travail de ce début d’année se met en place, mais il va falloir compter sur chacun, et non sur les coffres à ballons. Le jeu à XV est tout autre.

Nos avants ont mis en place les consignes, amis eux le souci c’est clairement LA CAISSE, quand Coco donne des exos à travailler pendant les vacances estivales, ce n’est pas pour faire jolie. Résultat, les gouttes tombent sans arrêt, et on laisse passer les adversaires.

Les résultats :

Caen/Bayeux 4 à 0 : mise en place du basique, je plaque, je récupère, je marque. De belles passes après contact, rien à dire.

Caen/ Saint Lô 3 à 1 : De beaux cabarits, lours mais rapides, de nombreuses difficultés sont apparues, mais la détermination de certains ont permis de concrétiser nos temps forts.

Caen/Hérouville 1 à 2 : Voilà le résultat, après un enchaniement de match direct, les joueurs n’ont pas la Caisse. Essouflés, ne savant plus avancés, mais avec en plus un manque réel de perception de  jeu. Les Hérouvillais ont joués sur le physique, nous aussi, mais le poids n’y étaient pas.

Il nous reste encore beaucoup de travail, c’est çà qui est bien. Nous avons vu de belles choses, malgré tout. De la volonté de certains, de l’envie de l’autre. Mais le plus gros travail, restera le physique. Rendez-vous dès mercredi.

Merci à tous les parents, pour les gâteaux, et leurs aides, sans eux, nous sommes rien!!

Un énorme merci à Valentin, qui est venu spécialement de Rouen, pour donner un coup de main

Coco, Céline, Rémi et Thierry

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7875

U18 – LE RCO C’EST HAUT

En recevant le rugby-club d’Orléans au chemin vert, le SCRC bien que dans la bonne direction, s’est perdu dès le début de la route, tout en étant sur la bonne voie… j’me comprend…

C’est bizarre les matchs où tu sais que la victoire n’est possible que si les gars d’en face ont chopé le béri-béri, ou une intoxication alimentaire en mangeant au routier du bord de route «chez Bruno» où la cuisine embaume une délicieuse odeur entre les toilettes du festival de foire à la betterave et l’intérieur d’une cabine de camion bulgare.

Donc, ce samedi était approprié pour une belle déculottée ou un score fleuve… Comme l’adversaire était généreux, on a eu les deux, mais… tout n’était pas à jeter.

C’est que le premier essai à 30 secondes du coup d’envoi à couper un peu les pattes, le deuxième à une minute nous a fait un peu mousser, et le troisième au bout de la troisième minute nous laisser entrevoir un samedi cauchemardesque….

Bah finalement, ce fut pas pire et au final, qu’allons nous retenir de cette magnifique journée de cette saison qui normalement n’existe que dans le nord de l’Amérique, et qu’on appelle ‘été indien’, mais c’était tout simplement le notre…

Et bien nous avons vu des gars plus volontaires, courageux, qui ont vite effacé la prestation pitoyable du week-end précèdent.

Nous avons trouvé une paire de centre intéressante, et ce, au dire de l’entraîneur adverse (un monsieur très poli).

Les joueurs, malgré le score, levèrent la tête et se battirent avec leurs armes jusqu’au bout, assénant parfois de joli tampons mais commettant trop de fautes en défense pour empêcher les déferlantes adverses…..Néanmoins, ils réussirent à endiguer le flot Orléannais et malgré le contre-courant, réussirent à marquer pour l’honneur….Le score est accablant mais si les Caennais n’avaient pas fait leur devoir de combat la marque aurait dépasser facile les trois chiffres.

L’engagement, c’est quand même conclu à 7 à 62. Y a pas quoi être fier c’est vrai, mais c’est pas vraiment la honte non plus. Comme on le dit, des défaites comme cela face a des adversaires comme cela, c’est l’expérience de quatre matchs dans la catégorie inférieur….et ce serait que bien de monter d’un cran, mais même si c’est dur, les Caennais semblent sur la bonne voie…..

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7873

Samedi les U16s ont reçu Orléans….

Le match de nos U16 du Stade Caennais hier face à Orléans n’avait rien d’une page de bande dessinée.

Les « supermans » d’en face avait fière allure face à nos valeureux « schtroumpfs ». Mais peu importe ils apprennent et jouent au rugby.

On s’était dit qu’on en prendrait 100…
Mais non! « Engagez vous qu’ils disaient », de fait le score reflète plutôt une difficile gestion de certains duels et quelques erreurs de « pieds niklés ».

Ils étaient venus nous mettre à terre. Certes « on a eu le bonjour d’Orleans » mais je dirais de la copie: « ça passe! »

Et oui, « ils sont fous ces jeunes! » Ils se sont enfin rebellés par le combat, tard mais quelle réaction.

« Tonnerre de Caen! » Quelques adversaires qui confondent terrain de rugby et ring se voient enfin sanctionnés par l’arbitre et nos jeunes, 2 cartons jaunes. Au bout de 17 pénalités face à 3 pour nous c’était un peu logique, la vidéo l’attestera.

On pourrait croire « qu’ils sont bêtes et que je suis leur chef » mais non. Ils ont répondu par le combat, des plaquages offensifs, des mauls productifs.  Comme l’a dit l’entraîneur adversaire qui nous faisait le reproche de ne pas demander à nos joueurs de tendre la joue gauche, il y aura un retour.  Ben oui nous ne sommes pas des « bécassines » et nous continuerons de bosser. On ne chipote pas avec 57 ou 59 points encaisses, on les a pris avec humilité et respect. On n’a pas « le syndrome d’Iznogoud », on grandit.

Nous espérons juste que nous finirons par jouer plus vite que l’adversaire et notre ombre sinon « ce serait vraiment trop injuste ».

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7855

U18 : CHARTRES DE QUALITE

Pas d’amélioration pour les juniors qui ont coulés corps et bien face à Chartres 32 à 7.

On les avait prévenu pourtant, et bien non, les juniors ont manqué de trop de choses samedi pour espérer quoique ce soit  à face à une belle et vaillante équipe de Chartres.

Manque de combat, d’envie, d’intelligence, de générosité bref un trop gros manque  de tout sauf de suffisance et d’hypocrisie, qui donne une prestation de daube de deux fois 35 minutes….les joueurs ont produit un grand rien et je vais pas épiloguer sur du néant……Certes,  certains se sont illustrés ,  mais ce sont toujours les mêmes et ils ne peuvent gagner le match à 5 ou 6…..le reste….. même si il y a eu un peu de mieux à certains postes, c’était franchement pas ça…..

Ce n’est pas là, une  question de tactique ni de positionnement défensif (car l’offensif fut quasi inexistant) samedi, mais de courage et d’honnêteté, car dans l’en-but avant de commencer il avait de bonnes têtes de guerrier qui promettaient d’être là pour gagner, …j’avais oublié qu’il y avait de bon acteurs…… toutes ses fausses promesses que l’on se fait dans le vestiaires n’étaient en fait que du vents et certains ont du se sentir trahis…..Ce manque de combat et d’envie, que l’on  voit aussi au entrainement, des mecs hilares, qui n’écoute d’une oreille et s’entraine qu’a moitié, se recoiffant, d’un côté et discutaillant de l’autre, prétextant que l’on a déjà fait l’exercice sont la preuve que l’on joue comme on s’entraine…..des buses.

N’oublions pas que le rugby est un sport de combat… avoir un joli maillot pour jouer à la baballe ce n’est pas l’essence de ce sport, c’est un sport qui demande beaucoup de solidarité et de sacrifice, un sport étrange où l’on prend plaisir dans la douleur. Un sport où l’on accepte la défaite mais où l’on ne goute pas trop la honte

Samedi match à la Grace de Dieu contre Orléans, un cador de la poule, en jouant bien on peut espérer une défaite de moins de 50 points (je suis optimiste)

Si les joueurs rendent une copie comme samedi, le temps va être long et va falloir être bon au comptage et surtout préparer l’infirmerie….

Lien Permanent pour cet article : http://www.scrc.fr/?p=7852

Articles plus anciens «

loading